Qualité et diversité seront les deux atouts majeurs de la Biennale 2013.

Le Salon des Arts qui, durant plus de quinze ans, a constitué l’un des grands rendez-vous culturels de Laudun-L’Ardoise, s’est peu à peu métamorphosé pour devenir, dans notre région et même à l’échelle nationale, l’un des événements les plus marquants en matière d’Art Contemporain.
Aboutissement de cette évolution, ce premier « millésime » de la Biennale témoigne par son ampleur et son éclectisme, non seulement de la volonté mais également de l’aptitude de notre commune à poursuivre cette dynamique évènementielle et culturelle.
Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la manifestation, qui se tiendra donc durant plus d’une semaine en octobre prochain, a suscité l’intérêt de nombreux partenaires et le soutien de prestigieux médias spécialisés.

Il faut dire que la Biennale a de quoi focaliser l’attention !
D’abord par sa large sphère d’influence : en effet, autour d’elle plusieurs sites, villes et villages renommés comme par exemple Châteauneuf du Pape, Tavel ou Uzès proposent des expositions en liaison directe avec notre biennale, créant ainsi un parcours artistique et touristique tout à fait remarquable.
Ensuite par la valeur et la variété des artistes qui ont accepté de venir exposer leurs œuvres pour cette première édition et que je ne peux malheureusement pas tous citer ici : Dominique Coutelle, Florence Keller, Charles Stratos, ou encore Julien Gudéa et Fernando Costa sont quelques uns des grands talents que nous aurons le privilège de recevoir. C’est donc une palette haute en couleur, présentant les formes d’expression les plus diverses et parfois même surprenantes, qui confère à la biennale toute sa densité, toute sa richesse.

 


Enfin par sa vocation pédagogique puisque le jeune public, en collaboration avec les établissements scolaires du territoire, est convié en avant-première à découvrir les trésors de la biennale en participant notamment aux différents ateliers qui seront organisés à la médiathèque.

Ainsi donc, Laudun-L’Ardoise s’inscrit dans la continuité d’une longue tradition de promotion artistique. Mais en inaugurant cette Biennale, elle écrit maintenant une page nouvelle de son histoire culturelle et patrimoniale et espère faire partager sa passion à tous les amoureux des Arts qu’elle sera heureuse et honorée d’accueillir.